Archives pour la catégorie Le blog

Fin d’une histoire, un livre se ferme…

Ce soir, vendredi 21 novembre 2014, mon aventure au sein du CSADN de VERNON se termine. Ce n’est plus une page qui se tourne, mais bel et bien un livre qui se ferme.

141121_csadn

Petit retour sur ces 25 ans d’aventures CSADN, au sein duquel, j’aurais appris tant de choses, notamment auprès d’André Saillard, DD, mon père sprituel comme le disent certains.

Mais petit retour sur ces 25 ans d’aventures :

J’ai adhéré pour la première fois au CSADN en 1988, au sein de la section photo. Tout d’abord simple membre, j’ai fini dirigeant de la section assez rapidement.

En 1992, je me remet à la pratique de l’aquariophilie et je rejoint cette section, que je ne quitterai plus. D’abord simple membre, je me suis rapidement trouvé à sa tête, avec une forte envie de développer l’activité. D’une petite section de 6 membres, avec 45 m² de locaux, j’ai contribuer, avec mes amis aquariophiles, à la faire grandir, pour dépasser les 30 membres et occuper 275 m² de locaux, avec plus de 25000 litres d’eau. Mais je ne vais pas m’étendre sur son évolution, tout l’histoire étant retracée sur le site www.aquavernon.fr.

En 2000, je me retrouve, avec mon ami DD, à la tête du CSADN, en tant que vice-président. Le club venait de passer 2 années difficiles et nous avions un gros boulot pour le remettre d’aplomb, avec de nombreuses contraintes. Nous avons tenu le challenge, grâce à une bonne équipe, les nombreux bénévoles qui nous entouraient et les 2 secrétaires salariées qui se sont succédées. J’ai ainsi accompagné André durant 6 ans, avant que Patrick Bezombe ne lui succède. Durant ces 7 années, le club a grandit, et moi avec. Ces 7 années furent pour moi les plus enrichissantes, Après, cela c’est un peu gâter !

Pour mémoire, le CSADN, à cette époque (révolue), c’était entre 900 et 1000 membres, 18 à 19 sections, une dizaine de salariés et un chiffre d’affaire d’environ 250 k€.

A partir de 2007, j’ai poursuivi mon action bénévole, en soutenant le fonctionnement du secrétariat jusqu’en 2009. Là, pour diverses raisons et notamment des divergences d’orientation politique sur le devenir du club, j’ai préféré m’éclipser. Mais en 2010, le club retombant dans une période de crise (que je ne détaillerai même pas), je suis revenu au Comité Directeur, encore avec André. Ce dernier se retrouvera président pendant un an, avant de démissionner, pour raison personnelle. Pour ma part, je resterai simple membre du Comité et du bureau, Depuis, je n’ai cesser de voir le club s’enliser. Certe, le contexte environnemental du club, avec la fermeture du LRBA, avait un impact sur cet enlisement, mais il n’y avait pas que cela. Sans détailler les raisons, je me retrouvait de plus en plus en désaccord avec la direction du club, sa politique et sa gestion. Nous n’avions plus la même visions de la politique et l’intérêt associatif.

Partageant le même point de vue avec la section aquariophilie, j’ai proposé en 2013, que celle-ci sorte du giron du club pour devienne indépendante. Ainsi, le 8 septembre 2013  naissait l’Aquario’Club des portes de l’Eure, avec la bénédiction de tout le monde.  Un nouveau chapitre de l’histoire aquariophile locale s’ouvrait.

J’étais à mi-mandat au comité directeur du CSADN. J’avais le choix entre démissionner ou aller au terme du mandat. J’ai opté pour cette seconde option, pour continuer d’accompagner l’assistante salariée du club, continuer de défendre l’intérêt associatif et « sortir par la grande porte ». Mais, comme on me l’a écrit, les temps sont révolus et je défends des valeurs et intérêt du passé. Soit !

Ce soir, 21 novembre 2014, l’assemblée générale fermera donc ce livre. Je suis en fin de mandat et ne me représente pas. Mon aventure CSADN se termine.

A savoir si je regrette cette aventure, je dirais que non. L’un de mes anciens supérieurs hiérarchiques m’a dit un jour : « de toute chose négative, il y a toujours du positif à récupérer pour soit ». Il me reste et me restera beaucoup de positif. J’ai appris et découvert quantité de choses, qui m’ont amené à ce que je fais aujourd’hui, tant au niveau professionnel qu’associatif. Il me reste des amis, une en particulier, avec sa famille et la petite Nonie. L’aventure associative continue pour moi, avec l’Aquario’club, qui continue de grandir et développe des projets très ambitieux.

Un grand Merci à DD et Jennifer, mes 2 principaux complices dans cette aventure, avec qui nous avons accomplis tant de choses.

131129_dd_jennifer

Ca bouge un peu, ici et là…

A l’origine, mes galeries photos étaient intégrées au portail, qui tournait sous Artiphp. Ne pouvant les structurer comme je le souhaitais, en août 2013, celles-ci ont évolué pour devenir un site distinct du portail et surtout plus structuré, en utilisant le programme Piwigo.

Amputé d’un partie de son contenu, d’un manque de temps pour faire vivre ses différentes rubriques, le portail tombait dans l’obsolescence. En décembre 2013, Il a donc évolué à son tour, avec une refonte complète, pour une version plus épurée et un contenu limité, tournant sous WordPress (une découverte de ce nouvel outils). Le portail s’est donc retrouvé avec sa fonction initiale, à savoir faire le lien entre mes différents sites et passions, en conservant quelques à-coté.

Le temps manquait et ces deux projets se sont vite retrouvé en stand by. Ce week-end, je me suis donc octroyé un peu  de temps pour bosser sur ceux-ci. Il en est ressorti le travail suivant :

  • Les galeries ont hérité d’une bannière, pour améliorer son identité (voir en fin d’article),
  • La page d’accueil du portail a été améliorée pour reprendre les bannière de chacun de mes sites et permettre un accès direct.
  • Les galeries photos se sont enrichies de nouvelles galeries et nouvelles photos, que je vous invite à aller découvrir :

Bannière des Galeries photos de Gabriel

Concours des maisons fleuries 2009

Pour la seconde fois, j’ai participé en cette année 2009 au concours des maisons fleuries de Saint-Marcel, ma commune.

L’objectif de cette participation n’est pas compétitif, du moins au départ, mais d’être un moteur de motivation à avancer dans le jardin et l’embellir au fil des ans.

Il y a 2 ans, j’avais fini 46ème sur 50, mais je démarrai seulement mon investissement dans la partie extérieure de la maison. Les travaux étant essentiellement orienté désherbage, afin d’éliminer 10 années d’essaimage de graines de mauvaises herbes (j’y travaille encore). En 2008, par manque de temps, je me suis peu investit dans le jardin, en me cantonnant au minimum de tâches d’entretien générales (tontes et désherbage). Le fait de ne pas m’inscrire ne m’a pas non plus poussé à en faire plus.

Cette année, mon investissement associatif au niveau du CSADN de Vernon ayant été réduit, je me suis retrouvé avec plus de temps et j’ai donc mis le paquet, en renouvelant mon inscription au concours.

Le résultat est tombé pendant l’été : 21ème ex aequo. Une sacrée avancée. Le diplôme, accompagné d’une rose ont été remis lors d’une cérémonie en Mairie le 24 octobre 2009. Absent pour cause de déplacement aquariophile au Mans, mon fils Raphaël m’a représenté et, tout fier, à récupéré le diplôme.

Mon ami Sébastien, avec qui je partage le goût du jardin et que j’ai incité à s’inscrire participait aussi pour la seconde fois. Il est passé de la 44ème à la 30ème place. Mais il a le désavantage d’avoir la plus belle partie du jardin derrière la maison et donc non visible de la rue, mais il progresse aussi. Nous avons d’ailleurs déjà échangé des idées pour l’année prochaines.

Quel sera l’objectif de l’année prochaine ? Faire mieux ? Non, pas spécialement ! L’idée consiste juste à s’éclater un peu plus et se faire plaisir dans le jardin.

Campagne 2009 de fleurissement

Campagne 2009 de fleurissement de la ville de Saint-Marcel

La courge « canard »

Courge canard

Courge « canard » récoltée en août 2009

En août 2009, dans le potager, la récolte de courge est très fructueuse, avec plus d’une cinquantaine de légumes sur 5 les pieds, dont 2 de courgettes spagetti.

Dans la récolte du 4 août, une courgette avec une forme des plus étonnante : « le canard qui se fouille les plumes ».
En poussant, la courgette semble s’être dirigé vers le sol et avoir poursuivi sa croissance à l’horizontal, après l’avoir atteint.

Une originalité que je tenais à partager.