Ce 3 septembre 2019, nous sommes parti pour une simple balade. Au détour d’un chemin, nous découvrons une petite étendue d’eau. Les couleurs sont magnifiques, avec des nuances d’émeraude et de turquoise. Un panneau nous indique le lieu : « Gouffre de Lantouy ».

Nous sommes sur la commune de Saint Jean de Laur, dans le Lot, jouxtant un méandre du Lot. Le gouffre est situé à proximité de la limite entre les départements du Lot et de l’Aveyron. Plus précisément, il se trouve en aval de la vallée sèche de l’Oule.

Le gouffre de Lantouy est l’exutoire d’un important système karstique du causse de Limogne. Cette résurgence donne naissance à un ruisseau, le Lantouy, qui se jette dans le Lot, 2 kilomètre plus loin. Le Lantouy forme une limite entre les département du Lot et de l’Aveyron, dans le prolongement de la vallée sèche de l’Oule.

Ce gouffre fait l’objet de plusieurs légendes locales. Il est dit que les cloches d’une Abbaye gisent au fond. L’oxydation de celle-ci donnerait leurs couleurs à ces eaux.

Après avoir admiré les eaux du gouffre, nous nous sommes baladé un peu dans les environs du Lantouy, avant de revenir sur nos pas. C’était l’occasion de faire quelques photos des lieux et des insectes du coin. Pharos, le chien, en a bien profité pour se baigner, jouer et courir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *