Port du Frioul, sur l'île Ratonneau, avec l’île Pomègues en arrière plan

le 25 juin 2019, nous avions décider d’allier découverte, repos et baignade. En vacances, à Marseille, nous avons donc opté pour les Iles du Frioul.

L’archipel du Frioul

Les îles du Frioul se trouvent à environ 2,7 km au large de Marseille. Elles constituent un archipel de quatre îles :

  • Ratonneau, est située au nord. D’une longueur de 2,5 km, elle culmine à 86 m. L’île accueille la zone habitable de l’île, le port, ainsi qu’un plage surveillée
  • Pomègues est située au sud de l’archipel. D’une longueur de 2,7 km et culminant à 89 m, elle est la plus grande île de l’archipel, mais aussi la plus sauvage.
  • If, occupée par le célèbre château, est située à l’est de l’archipel;
  • l’îlot Tiboulen, situé à l’ouest de Ratonneau.

Une digue, construite en 1822, relie les îles Pomègues et Ratonneau, permettant de circuler à pied d’une île à l’autre.

Du vieux port au Frioul

A 10h, nous sommes sur le vieux port, pour un départ à 10h25. Malheureusement, avec les fortes chaleurs, nous ne sommes pas seuls et il nous faudra attendre la navette de 11h05.

La traversée dure une quarantaine de minutes, pour parcourir les 5,9 km de trajet, avec un arrêt au château d’If, avant d’arriver dans le port du Frioul, sur l’île de Ratonneau. La traversée nous offre divers points de vue sur Marseille et les Iles du Frioul. Pendant le trajet nous assistons à des exercices réalisés au large, par une flotte de Canadairs.

L’île Ratonneau

Nous commençons notre excursion, par l’ascension de l’île, pour atteindre les ruines du fort, qui la culmine. Au fur et à mesure de cette balade, le paysage est magnifique, avec les calanques, mais aussi la vue sur Marseille et le chateau d’If.

La température monte vite. Lîle est un rocher dépourvu d’arbre et d’ombre, pour nous protéger du soleil. Nous écourtons la balades sur cette île, en esquivant la partie où se trouve l’hôpital Caroline. La vue offerte à partir du fort nous conviendra largement.

Après une petite heure de marche, nous redescendons, en direction de la digue et l’île de Ratonneau.

Lîle de Pomègues

Nous nous arrêtons dans l’une des petites anses de la calanque Cap Frioul, la première, à l’ouest de l’île, pour une pause bien méritée. Les lieux sont déserts et nous avons la calanque pour nous seul. Il fait très chaud et il n’y a toujours pas d’ombre. Difficile de résister à l’appel de l’eau rafraîchissante.

Nous commençons par une baignade et les premières photos sous-marine. Je reste près d’une heure dans l’eau, à nager et essayer de faire des photos. Je vais même tenter une sortie en direction du rocher du Frioul, sur une distance de plus de 100 m, mais sans le rejoindre.

Après avoir passer une bonne heure dans l’eau, la faim se fait sentir et il est temps de sortir le pique nique. Nous déjeunons, en plein soleil.

Une fois restauré, je pars crapahuter dans les rochers environnant faire quelques photos. Le paysage désertique est magnifique. Je me concentre sur celui-ci et les plantes environnantes.

L’anse de Pomégues

Dans le milieu de l’après midi, nous partons à la découverte de l’île Pomégues. Nous commençons par nous rendre dans la calanque de Pousterlo, avant de rejoindre l’anse de Pomégues.

L’anse est située à l’est de l’île et comprend dans sa partie nord, une toute petite plage de sable, très rare sur l’archipel. Nous continuons notre chemin dans l’anse, vers le port de Pomégues, qui accueille une ferme aquacole où sont élevés dorades et bars.

En quittant l’anse, nous remontons vers la tour de Poméguet, pour rejoindre la voie principale de l’île. Les goélands sont très nombreux dans cette partie désertique de l’île. Sophie doit rejoindre la calanque la plus proche, à l’Ouest du chemin, pendant que je vais au devant des goélands. Vadrouillant dans ce secteur située au sud de la tour de Poméguet, je me concentre sur les oiseaux, avec de nombreuses prises de vues. En passant à coté d’un jeune, je le photographie, avant de m’éloigner rapidement, celui-ci étant apeuré et sa mère me hurlant dessus.

Perdus sur Pomégues

Je part dans la direction de la calanque, où je doit retrouver Sophie. Malheureusement, personne ! Je pars à sa recherche en crapahutant rapidement dans le secteur, jusque la calanque de la Crine, sans la trouver. Les goélands sont nombreux et il doit y avoir des jeunes dans le coin, car Je me suis fait chargé par un adulte, à plusieurs reprises, au point de devoir me jeter au sol. Je fini par rebrousser chemin et fini par retrouver Sophie, qui avait continué de marcher à son rythme sur la voir principale. J’étais exténué et déshydraté.

Dernière pause dans la calanque Flacandou

Le soleil cogne toujours et la température reste caniculaire. Nous décidons de nous poser une nouvelle fois, dans une petite calanque. nous nous installons dans la calanque Flacandou. Il s’agit d’une petite calanque en forme de cœur, avec une belle vue sur l’îlot Tiboulen. Pendant que Sophie bouquine sur le plage, je me remets à l’eau pour me rafraîchir et nager un peu. J’en profite pour réaliser quelques photos sous-marine.

Retour vers Marseille

Vers 18 h, il est temps de se préparer à rejoindre le port. Nous avons environ 3/4 d’heure avant le départ du bâteau. En quittant l’île, pour le Vieux port, le paysage baigne dans la lumière chaude de fin de journée. J’en profite pour faire les dernières photos, que ce soit des îles qui s’éloigne, que de la cité phocéenne en approche, et ses monuments.

Bilan de la journée

Nous avons passé une super journée, alliant découverte et pause baignade. Les fortes chaleurs de cet épisode caniculaire ont un peu écourté notre circuit et la découverte des îles. L’air marin nous a, tout de même, permis de profiter de la journée, rendant les températures plus supportable qu’en ville.

J’ai réalisé plus de 400 photos et après un tri grossier, il en reste environ 230, dont 95 illustrant cet article.

Une journée n’est pas suffisante, pour découvrir l’archipel, ses monuments, sa faune et sa flore. J’espère revenir, pour un séjour plus long, avec un hébergement sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *