Archives de catégorie : Balades et excursions

Brefs récits de mes balades et sorties, en lien avec mes galeries photo.

Passage au Mont Ventoux

Notre séjour en Baronnies arrive à sa fin et nous devons prendre la route pour Gréoux-Les-Bains. Nous avons du temps. Quel itinéraire prendre et quel site(s) voir sur le trajet ? L’intérêt s’est vite porté sur le Mont Ventoux. L’imposante montagne, isolée géographiquement et visible à des kilomètres a vite suscité un certain intérêt.

Nous voilà donc parti de Mirabel-En-Baronie ce mardi 18 juin 2019, en direction du Mont Ventoux. Nous roulons, sur de petites routes sinueuses et arrivons à la sortie du village de Malaucène, sur une petite aire aménagée, idéale pour se poser et pique niquer.

La source Groseau

Sur ce site, situé à la sortie du village de Malaucène, sur la route du Mont Ventoux, se trouve une source, la source Groseau. Cette source vauclusienne, est la seconde résurgence karstique la plus importante du département du Vaucluse, après celle de la Fontaine de Vaucluse. Elle alimente la rivière Groseau, du même nom que la source, qui se jette dans l’Ouvèze, après avoir parcouru 9,5 km.

Le site est aménagé autour d’un petit plan d’eau alimenté par la source. Ce plan d’eau abrite de nombreux alevins et têtards, mais aussi des insectes, dont des libellules et papillons, qui donnerons lieux à quelques clichés, notamment avec des Sylvains azurés et agrions vierges.

Après notre petite pause, nous reprenons la route vers l’imposante montagne.

Le Mont Ventoux

L’ascension du Mont Ventoux est lente et nous profitons des paysages. Nous croisons peu de voiture, mais de nombreux cyclistes, partis à l’assaut de ce « monstre » incontournable du tour de France.

Dès que nous en avons l’occasion, nous nous arrêtons et profitons des panoramas et de la nature environnante. Ceux-ci évoluent au fur et à mesure de l’ascension, des forêts verdoyantes, au sommet caillouteux, avec de nombreux étages de végétation. Ce site riche et fragile est classé en réserve de biosphère par l’UNESCO et en site Natura 2000.

En arrivant près du sommet, les arrêts sont plus nombreux, car le panorama et les points de vue changent rapidement.

Le Mont Ventoux culmine à 1 910 mètres, et mesure environ 25 kilomètres de long, pour une largeur de 15 kilomètres. Figure symbolique de la Provence, il est surnommé le Géant de Provence ou le mont Chauve. Son isolement géographique le rend visible sur de grandes distances.

Le Mont Ventoux est de nature calcaire, qui lui donne sa couleur blanche. Le sommet est composé de couches de pierres dues à une intense karstification liée à l’érosion par l’eau. L’eau de pluie s’infiltre dans la roche et rejaillit au niveau de résurgences, dont les plus importantes sont la Fontaine de Vaucluse ou la source du Groseau, évoquée plus haut.

L’ascension de Mont Ventoux fait partie des incontournable lors d’un séjour dans la région et nous recommandons cette assension, ludique a tous les passionnés de nature. Si vous êtes courageux, tentez l’ascension à vélo et faites un arrêt sur la stèle de Tom Simpson, mort d’une crise cardiaque sur le Tour de France 1967, à 2.5 kilomètres du sommet.

Poursuivez la découverte du Mont Ventoux avec nos photos.

Excursion à La Roque-Sur-Cèze, avec les cascades du Sautadet

Lors de mes vacances en Avignon, en 2018, j’avais entendu parlé des cascades du Sautadet, comme étant un site incontournable à visiter. Revenant dans la région en 2019, j’inscris donc la Roque-Sur-Cèze dans mes excursions vacances de 2019. Dimanche 16 juin, nous voilà parti pour une journée découverte. Pour joindre l’utile à l’agréable, nous avons prévu un pique-nique et une pause farniente au bord de l’eau, vacances, soleil et chaleur obligent.

Nous arrivons par le pont Charles Martel, datant du XIII à siècles, long de 155 m et composé de 12 arches cintrées. Le passage est étroit, laissant tout juste passer la voiture entre les parapets de pierres. Sur la droite, après le pont, nous stationnons sur le parking, payant et obligatoire. Le prix de 5 euros pour la journée est plutôt modique et il permet l’entretien du site et éviter l’anarchie touristique.

Une fois stationné, nous prenons le chemin des Cascades, situées environ 500 m en aval du pont.

Les cascades du Sautadet

Les Cascades du Sautadet sont une série de chute d’eau spectaculaires formées par la Cèze. Le site est grandiose.

Le site des cascades commence par un seuil aménagé sur la Cèze, en 1881, afin de d’alimenter en eau un moulin à foulon situé sur la rive gauche, actuellement en ruine, après avoir été en partie emporté par la crue de 2002.

Passé, le seuil, la Cèze dévale, sur une hauteur d’environ 15 m au travers la masse rocheuse calcaire creusée par son action érosives, en une successions de cascades, avec de très nombreuses cavités, bouillonnantes appelées marmites du diable (ou marmites de géants, chaudrons…), pouvant dépasser les 10 m de profondeurs.

Passés les chutes d’eaux et cavités bouillonnante, la Cèze reprend son calme dans un petit canyon creusé dans le roche avant de reprendre sont cours normal.

Le village de la Roque-Sur-Cèze

Nous terminon notre journée par une promenade découverte dans le petit village de la Roque-Sur-Cèze.

La Roque-sur-Cèze est construite sur un piton rocheux. En cheminant dans ses ruelles, au milieux des maisons de pierres, nous découvrons les points d’intérêt du village, comme son église, la place des marronniers, la place de la mairie, le lavoir, les deux tours… Nous finissons par arriver au pieds du château (privé, il ne se visite pas), qui culmine le village. Un belvédère nous offre un superbe panorama sur la vallée de la Cèze.

Ce charmant village mérite sa labellisation comme l’un des plus beaux villages de France.

Cette balade nous a enchanté et nous recommandons cette destination à tous les curieux de massage dans la région.

Poursuivez la découverte avec nos photos de cette journée découverte, dans les galeries photo.